Qu’est-ce que le régime paléo ?

Qu'est-ce que le régime paléo ?

 

Le régime paléo met l’accent sur une alimentation similaire à celle de nos ancêtres de l’Âge de pierre, avant l’émergence d’une agriculture structurée. Ses partisans affirment que notre constitution génétique ne correspond pas à un régime comprenant des aliments issus de l’agriculture moderne, tels que les céréales ou les produits laitiers.

Le régime comporte plusieurs attributs positifs, tels que l’augmentation de la consommation de légumes et la réduction de la consommation d’aliments transformés. Une méta-analyse publiée en 2019 a révélé que le régime paléo pouvait aider à perdre du poids mais que des recherches supplémentaires sont nécessaires.

Cependant, une perte de poids peut également être obtenue avec un régime moins restrictif. Parce que ce régime élimine les principaux groupes d’aliments, il peut être difficile de le suivre à long terme.

Histoire du régime paléo

Le régime paléo tente de reproduire les habitudes alimentaires de nos ancêtres du paléolithique (Âge de pierre). Cette période a commencé il y a environ 2,5 millions d’années et s’est terminée il y a environ 10 000 ans. Pendant cette période, les humains étaient tous des chasseurs-cueilleurs afin de satisfaire leurs besoins nutritionnels.

Bien que ce style de consommation soit assez ancien, le “régime paléo” – tel qu’il est promu aujourd’hui – ne s’est fait connaitre que dans les années 1970. Un gastro-entérologue américain, Walter Voegtlin, a publié un livre intitulé “The Stone Age Diet” en 1975. Malgré ses croyances extrêmes, le livre de Voegtlin fut la première publication à introduire un régime de style paléo aux masses.

Cependant, le régime n’a pas trouvé son public jusqu’au début des années 2000, période où il a été popularisé par Loren Cordain avec le livre “The Paleo Diet“. Suite à cette publication, plusieurs autres livres ont été publiés et de nombreux blogueurs ont adopté le régime paléo. Le nombre de personnes suivant le régime paléo a continué de croître jusqu’à atteindre un sommet vers 2013-2014.

Qu’est-ce que le régime paléo ?

Pour reproduire les habitudes alimentaires ancestrales, les partisans du régime paléo recommandent de consommer beaucoup de viande, de poisson, de légumes et de noix, ainsi que des fruits.

Vous devrez supprimer de votre régime alimentaire les céréales, les produits laitiers et les légumineuses, car ces aliments n’étaient pas consommés (ou du moins pas consommés en grande quantité) avant les progrès de l’agriculture.

En outre, les sucres ajoutés (à l’exception de petites quantités de sirop d’érable et de miel), les édulcorants artificiels et la plupart des aliments transformés ne sont également pas autorisés.

Parce qu’il n’existe pas un ensemble “officiel” de recommandations pour un régime paléo, les avis divergent sur certains sujets. Par exemple, certains partisans du régime paléo disent qu’il est acceptable de manger du beurre de vache nourri à l’herbe et des produits laitiers fermentés, alors que d’autres affirment que tous les produits laitiers sont interdits.

À part les listes d’aliments spécifiques, il n’y a pas d’autres exigences avec le régime paléo : pas de restrictions caloriques spécifiques, pas de ratio de macronutriments ni d’exigences relatives au planning des repas.

Avantages et inconvénients du régime paléo

Le régime paléo a sans aucun doute des qualités. Vous mangerez plus d’aliments entiers et, en tant que tel, cuisinerez plus et mangerez moins à l’extérieur. Vous augmenterez probablement votre consommation de fruits et de légumes tout en réduisant votre consommation d’aliments transformés.

Tous ces changements peuvent entraîner une perte de poids, une amélioration de la santé cardiovasculaire et une vie plus longue, selon une étude parue en 2016.

Cependant, le régime paléo est quelque peu restrictif. Les preuves scientifiques ne sont pas en faveur d’une élimination stricte des aliments comme les céréales ou les produits laitiers, à l’exception des problèmes médicaux, et leur suppression pourrait entraîner certaines carences en éléments nutritifs.

De plus, le régime prend du temps et coûte cher. Des recherches ont montré que l’élimination des aliments de base tels que les céréales et les haricots, ainsi que l’accent mis sur le bœuf nourri à l’herbe et le poisson capturé à l’état sauvage, étaient plus coûteux que les autres types de régime.

Idées fausses sur le régime paléo

Étant donné que les recommandations en matière de régime paléo varient en fonction du livre ou du site Web que vous lisez, il existe inévitablement quelques points de confusion.

Le régime paléo reproduit fidèlement ce que nos ancêtres mangeaient à l’Âge de pierre

Il nous est impossible de savoir exactement comment nos ancêtres mangeaient. Les anthropologues et les chercheurs peuvent tenter d’établir des tendances générales – par exemple, qu’il y avait une combinaison de chasse d’animaux et de cueillette de plantes disponibles -, mais il existe beaucoup moins de données sur des pourcentages spécifiques d’aliments. Pour cette raison, il n’existe pas de régime paléo “officiel”, mais plutôt des directives générales qui semblent correspondre à cette époque.

À l’Âge de pierre, nos ancêtres mangeaient presque exclusivement de la viande

En réalité, nos ancêtres étaient probablement plus “cueilleurs” que “chasseurs” à certains endroits et à certaines périodes de l’année. Les fruits et légumes devraient donc constituer des éléments essentiels du régime paléo.

Des preuves scientifiques appuient l’élimination des céréales, des légumineuses et des produits laitiers du régime paléo, car ils sont nocifs pour de nombreuses personnes

Nous ne disposons d’aucune preuve scientifique solide et à jour qui montre que l’élimination des céréales, des légumineuses ou des produits laitiers améliore la santé, à l’exception des personnes atteintes de problèmes médicaux tels que la maladie cœliaque ou l’intolérance au lactose.

Cela dit, il est certainement possible de manger sainement sans ces aliments. Une planification plus minutieuse est nécessaire pour répondre à vos besoins nutritionnels.

Nos gènes n’ont pas du tout évolué au cours des 10 000 dernières années

Certains partisans du régime paléo affirment que notre constitution génétique n’est pas conçue pour le régime alimentaire de l’agriculture moderne. Cependant, la génétique évolutive suggère que nous pourrions avoir subi des changements dans notre constitution génétique, même dans un délai aussi court que 10 000 ans.

Par exemple, avant la domestication des vaches pour la production de lait, la plupart des gens ne produisaient pas de lactase (pour décomposer le sucre de lactose dans le lait) après la petite enfance. Cependant, notre constitution génétique actuelle permet maintenant à de nombreuses personnes de produire de la lactase à l’âge adulte.

Conclusion

N’oubliez pas qu’il n’y a pas de définition “officielle” du régime paléo. Etant donné que différentes personnes ont élaboré des directives basées sur leurs interprétations de nos ancêtres, personne ne sait vraiment à quoi ressemblait un régime alimentaire de l’époque paléolithique.

Si le régime paléo semble trop restrictif, il peut être difficile de le suivre à long terme. Au lieu de cela, vous pouvez modifier le régime alimentaire pour l’adapter à vos besoins d’une manière qui convient à votre corps ou choisir un autre régime qui semble plus accessible. Le meilleur régime est celui auquel il est possible de rester pour la vie et qui vous aide à vous sentir bien.

error: Contenu protégé